Versión para imprimir

English · Español · français · Português

12 de agosto de 2013 | | | | | |

Tisser des principes pour l’action

Colombie: Assemblée de l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire avance dans le renforcement de ses principes

Descargar: MP3 (1.4 MB)

Avec la Cordillère des Andes comme toile de fond, une cinquantaine de représentants d’organisations et de mouvements sociaux, liés à la production alimentaire et au concept de souveraineté alimentaire comme axe de leur action sociale et politique, ont débuté ce lundi 5 août à la périphérie de Bogota l’Assemblée de l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire d’Amérique Latine et des Caraïbes.

La première partie de la matinée fut dédiée à réaliser un retour historique sur les onze années de construction de cet instrument de confluence d’organisations de tout le continent, ainsi qu’à débattre de son document fondateur, qui comporte des définitions et des principes qui seront ratifiées demain mardi lors de la clôture de l’Assemblée.

«Durant toute la décennie des années 2000 elle a servi aux mouvements et aux organisations sociales qui dans notre région promeuvent et défendent la Souveraineté Alimentaire pour renforcer les alliances, construire des relations de confiance et des propositions», informe le document présenté par la commission politique et organisatrice qui a fonctionné de manière provisoire durant le processus menant à cette instance. Ce même document apporte aussi une définition de l’Alliance comme «politique et sociale», intégrée par des réseaux régionaux et sous-régionaux (Cône Sud, Méso-Amérique, Caraïbes et Région Andine) de mouvements et d’organisations qui ont déjà assumé un leadership dans l’instauration du concept de Souveraineté Alimentaire tant dans la communication avec les Etats qu’avec les instance multilatérales, comme le Comité de Sécurité Alimentaire Mondial ou l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture.

Au sein de divers groupes de travail, les délégués et déléguées d’Amérique Latine et des Caraïbes ont approfondi la conceptualisation d’éléments conformes à la Souveraineté Alimentaire, comme le cas de la défense des territoires, l’expansion de l’Agroécologie comme méthode saine et juste de production d’aliments, la sauvegarde de la biodiversité comprise en termes de semences paysannes, mais aussi d’espèces de poissons et de races d’animaux culturellement adaptées.

Ainsi, il s’agit d’un plan d’action pour les trois prochaines années, basé sur ces principes, qui inclut la résistance aux agrotoxiques, aux cultures transgéniques et en général aux entreprises transnationales liées à l’agriculture industrielle.

Dans les environs de Bogota, avec la présence de représentants des principales organisations régionales rurales, indigènes et environnementalistes, l’Alliance pour la Souveraineté Alimentaire s’envisage comme la plateforme continentale, de caractère ouvert, qui articule et optimise la lutte pour la Souveraineté Alimentaire au niveau continental.

(CC) 2013 Radio Mundo Real 10 años

Mensajes

¿Quién eres?
Tu mensaje
  • En este formulario se pueden ingresar atajos SPIP [->url] {{negrita}} {cursiva} <quote> <code> código HTML <q> <del> <ins>. Para separar párrafos, simplemente deja líneas vacías.

Cerrar

Radio Mundo Real 2003 - 2014 Todo el material aquí publicado está bajo una licencia Creative Commons (Atribución - Compartir igual). El sitio está realizado con Spip, software libre especializado en publicaciones web... y hecho con cariño.