Versión para imprimir

English | Español | français

15 de noviembre de 2013 | | | | |

Le Japon à contre courant

Amis de la Terre condamne sévèrement les décisions du Japon durant les négociations sur le climat.

Descargar: MP3 (2.8 MB)

Amis de la Terre International (ATI) a dénoncé ce vendredi l’inaction du Japon pour faire face au changement climatique. Ce pays a en effet admit qu’il ne remplira pas ses promesses de réduction d’émissions de gaz d’effet de serre durant la 19ème Conférence des parties sur le Changement Climatique des Nations Unies qui a lieu à Varsovie en Pologne.

Le Japon est le cinquième plus grand émetteur de gaz à effet de serre (qui provoquent le changement climatique) dans le monde. Il a annoncé aujourd’hui durant les négociations sur le climat qu’il réduira ses émissions de gaz polluants de 3.8 pour cent d’ici 2020 par rapport à ses niveaux de 2005. Ceci implique une augmentation de 3.1 pour cent des émissions polluantes du Japon par rapport à 1990, année de référence pour la réduction d’émissions stipulée dans le Protocole de Kyoto, accord mondial de 1997 pour faire face au changement climatique.

« Tandis que la planète se précipite vers un changement climatique catastrophique, et qu’il y a des milliers de morts en raison du passage du typhon Haiyan aux Philippines, le Japon a annoncé qu’il ne réduira pas ses émissions de CO2 », a regretté la coordinatrice du Programme Justice Climatique et Énergie, d’Amis de la Terre International, Dipti Bhatnagar.

Dans un communiqué de presse émis ce vendredi par ATI, Bhatnagar a ajouté que «l’annonce de Tokyo est une gifle dans la face de la planète et des gens ». « Nous sommes extrêmement déçus par la détérioration des négociations que ceci signifie. Le Japon s’est moqué aujourd’hui des pays du Sud, ceux qui espéraient entendre que les États riches comme le Japon réduiraient leurs émissions polluantes ».

De plus, l’activiste Yuri Onodera, d’Amis de la Terre Japon, a ajouté que la décision du gouvernement de son pays « a été prise sans la consultation du public japonais en général » et « elle arrive à un moment où les gens dans les pays du Sud souffrent de catastrophes environnementales qui sont la conséquence du changement climatique ».

Onodera a fait valoir que « le gouvernement japonais du premier ministre Shinzo Abe doit revenir sur sa décision ». « Sous l’actuel système des Nations Unies, le Japon peut reconsidérer son annonce d’aujourd’hui et augmenter ses objectifs de réduction d’émissions », a stipulé Onodera.

De même, la présidente d’ATI, Jagoda Munic, considère que « le Japon a la responsabilité morale et historique de réduire ses émissions ». « Par contre, il a fait aujourd’hui une annonce honteuse sur une augmentation d’émissions de gaz à effet de serre. Nous dénonçons ce jeu et exhortons le Japon et tous les pays industrialisés qu’ils agissent sur la base de leurs responsabilités historiques ».

ATI explique pendant la séance presse que les pays industrialisés ont produit 75 pour cent des émissions de gaz à effet de serre, alors qu’ils n’ont seulement que 15 pour cent de la population mondiale.

Les négociations sur le climat des Nations Unies devraient hypothétiquement progresser dans le sens d’une mise en oeuvre de l’accord fait par l’ensemble des pays en 1992 à Rio de Janeiro, au Brésil (ce qu’on a appelé le « Sommet de la Terre »), pour freiner le changement climatique dangereux provoqué par l’homme. L’accord reconnaît que les États riches ont été les principaux responsables de la crise du climat et, par conséquent, qu’ils doivent faire le nécessaire pour lui faire face.

Mais ils sont très loin de cela. Les pays du Nord n’assument pas les réductions d’émissions nécessaires, ni le transfert de fonds au Sud pour l’adaptation et la mitigation du changement climatique, ni le transfert de technologie pour que les pays pauvres économiquement puissent se développer sur des modèles durables.

Imagen: trotalomas.wordpress.com

(CC) 2013 Radio Mundo Real 10 años

Mensajes

¿Quién eres?
Tu mensaje
  • En este formulario se pueden ingresar atajos SPIP [->url] {{negrita}} {cursiva} <quote> <code> código HTML <q> <del> <ins>. Para separar párrafos, simplemente deja líneas vacías.

Cerrar

Radio Mundo Real 2003 - 2014 Todo el material aquí publicado está bajo una licencia Creative Commons (Atribución - Compartir igual). El sitio está realizado con Spip, software libre especializado en publicaciones web... y hecho con cariño.