Versión para imprimir

English | Español | français

17 de febrero | | | | |

Trois décennies de construction du pouvoir populaire

L’évolution du MST et les défis actuels au coeur de son VIème Congrès

Necesitas Flash y Javascript

Descargar: MP3 (12.1 MB)

Le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre (MST) du Brésil célèbre son VIème Congrès à l’issue de 30 ans d’existence, et sans nul doute considéré comme l’un des principaux mouvements sociaux à l’échelle mondiale. Face au contexte politique et économique brésilien actuel, les luttes qu’il représente font face à d’importants défis. Pour cela, le congrès actuel sera un espace de débats, d’échanges, de réaffirmation de consignes historiques mais également de célébrations.

C’est ce qu’affirme dans une interview avec Radio Mundo Real Kelli Mafor, membre de la coordination nationale du mouvement et du secteur «genre» de cette dernière.
«Tout au long de ces 30 années, nous avons construit une organisation qui a eu comme fer de lance la réforme agraire, la terre et la transformation de la société», a commencé à raconter Kelli/ Mais la réalité des structures de pouvoir du milieu rural brésilien a connu une grande transformation en fonction d’une «articulation, une alliances entre les grands propriétaires, les multinationales et le capital transnational et financier, les banques et la presse».

Ceci a ainsi eu pour conséquence la nécessité de réactualiser les consignes du mouvement. De là, l’importance que le mouvement donne à la réforme agraire populaire, en la différenciant de la réforme classique, où la question agroalimentaire continue à garantir les intérêts mercantiles et capitalistes.

Dans cette évolution des luttes de la paysannerie brésilienne, le rôle des femmes est indéniable. Selon Kelli, dans la vision du mouvement la question du genre et la lutte féministe doivent être accompagnées de thématiques liées aux changements structurels. Ainsi, elle explique que les actions des femmes, et non seulement du MST mais aussi de la Via Campesina au Brésil, sont souvent dirigées vers les entreprises transnationales. En ce sens, elle rappelle l’importance de l’action des femmes menée en 2006 contre l’entreprise Aracruz Celulose, pour dénoncer les avancées dudit «modèle des déserts verts», à travers la production de monocultures, mais aussi pour «marquer une différence fondamentale entre d’un côté le projet du mouvement sans terre et sa lutte pour la réforme agraire, et de l’autre le projet d’agrobusiness et des monocultures».
Cela fait partie des luttes comprises comme un féminisme paysan et populaire. La militante brésilienne explique «la pratique de ce féminisme est présent dans les luttes contre l’agro-industrie, les entreprises transnationales, les mines, et aussi dans l’organisation des femmes du point de vue des projets de production, de l’autonomie économique des femmes et de leur autonomie».

Quant au VIème Congrès du MST, elle signale son originalité pour diverses raisons: tout d’abord du fait qu’il célèbre ses trois décennies d’existence, puis qu’il y a dans l’actualité brésilienne différents défis, selon elle: «la réforme agraire est pratiquement sortie de l’agenda politique au Brésil. Donc, nous sommes en train de lutter pour redonner du sens à cette dernière, pour qu’elle ait une signification non seulement pour nous, qui luttons pour la terre, mais aussi pour les peuples qui sont contaminés par les aliments de l’agro-industrie, affectés par les cultures transgéniques et la prédation des ressources naturelles».

Écoutez l’interview complète avec Kelli Mafort dans l’archive audio ci-joint.

Image: tv.viacampesina.org

Imagen: tv.viacampesina.org

(CC) 2014 Radio Mundo Real 10 años

Mensajes

¿Quién eres?
Tu mensaje
  • En este formulario se pueden ingresar atajos SPIP [->url] {{negrita}} {cursiva} <quote> <code> código HTML <q> <del> <ins>. Para separar párrafos, simplemente deja líneas vacías.

Cerrar

Radio Mundo Real 2003 - 2014 Todo el material aquí publicado está bajo una licencia Creative Commons (Atribución - Compartir igual). El sitio está realizado con Spip, software libre especializado en publicaciones web... y hecho con cariño.