Versión para imprimir

English · Español · français

20 de noviembre de 2013 | |

Veolia, Areva et Auchan remportent les Prix Pinocchio 2013

Le vote public organisé par les Amis de la Terre-France a mobilisé plus de 41 000 personnes.

Descargar: MP3 (25.1 MB)

A l’issue de la 6ème cérémonie des prix Pinocchio, organisés par les Amis de la Terre, en partenariat avec Peuples Solidaires - ActionAid France et le Centre de Recherche et d’Information pour le Développement (CRID), Radio Mundo Real a interviewé Juliette Renaud, chargée de campagne pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises au sein des ADT-France. Ces prix ont pour but d’illustrer et de dénoncer les impacts négatifs de certaines entreprises multinationales, en totale contradiction avec le concept de développement durable qu’elles utilisent abondamment.

La cérémonie s’est déroulée à Paris, dans le 10ème arrondissement, ce mardi 19 novembre. Juliette a fait le bilan de la remise de prix, où furent aussi organisées des représentations théâtrales parodiant les entreprises nominées. Outre Radio Mundo Real, la revue BASTA et l’Observatoire des Multinationales ont également contribué à rendre visible cette mobilisation.

Les grands gagnants de la cérémonie, Auchan, Areva et Veolia, ne sont que les arbres qui cachent la forêt de la manipulation opérée par les grandes entreprises multinationales sous couvert de «responsabilité sociale». Un concept qui masque en effet bien souvent des engagements de la part de ces grands groupes en échange d’impunité totale sur les terrains où ils agissent, et où leurs activités économiques, d’exploitation des sols ou ayant des effets néfastes sur l’environnement, touchent également les populations vivants sur ces territoires. Ainsi, neuf entreprises furent nommés pour les Prix Pïnocchio, et divisées au sein de trois catégories, que nous avions décrites dans l’interview du 31 octobre.

Juliette Renaud s’est félicitée de l’augmentation de la participation au vote, qui fut lancé au public le 15 octobre et fut organisé sur 5 semaines consécutives. Ce furent donc près de 41 000 personnes qui ont donné leur voix pour désigner l’entreprise la «moins socialement responsable», selon la catégorie dans laquelle elle avait été nommé. Si l’année 2012 avait déjà récolté 17 000 votes, cette explosion de la participation prouve bien pour Renaud la prise de conscience et la mobilisation croissantes des citoyens quant aux conséquences des activités de ces multinationales, mais également la protection dont elles bénéficient sur le plan judiciaire au regard des normes et des textes internationaux. Le site de la cérémonie a cette année été traduit en anglais et en espagnol, ce qui a aussi élargi la médiatisation de ces enjeux dans d’autres pays, a précisé Juliette Renaud. Elle a également remercié les médias et les organisations ayant contribué à rendre visible cette action, visant principalement à faire pression sur ces entreprises mises en cause.

Elle a mis l’accent sur le cas d’Auchan, lauréat de la catégorie «Mains sales, poches pleines», pour son refus de reconnaitre sa participation au drame du Rana Plaza au Bangladesh il y a six mois et s’étant soldé par plus de mille morts, et donc de participer au fond d’indemnisation des victimes.

Beaucoup d’autres accidents de ce type se sont ainsi produits autour du cas du Rana Plaza, et dont la Société Civile est toujours plus alertée. Elle a également évoqué une proposition de loi, prévue d’être discutée au Parlement français le mercredi 20 novembre, et qui concerne le «devoir de vigilance des multinationales». Elle concerne la responsabilité des maisons-mères des multinationales sur les actions de leurs filiales à l’étranger, dans le but qu’elles soient contraintes à mettre en oeuvre le maximum pour prévenir les violations aux droits de l’homme sur ces territoires, sous peine d’être tenues responsables devant les tribunaux.

«C’est un pas important. Mais aussi, c’est un combat de longue haleine, il faut encore que la loi soit votée et que les juges fassent jurisprudence», a confié Juliette.

Les Amis de la Terre sont un réseau international travaillant avec de nombreuses organisations à travers le monde. Ils participent notamment au forum citoyen sur la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), composé de citoyens et de syndicats et qui travaille en partenariat avec les députés, mais également à l’International Center for Climate Governance (ICCG). Les lois internationales sont en effet encore bien trop peu contraignantes, et la simple signature de pactes dans le cadre des Nations Unies suffit souvent à blanchir les entreprises multinationales de leurs exactions dans les pays où elles travaillent.

Et justement, Juliette Renaud a réitéré le fait que les ADT-France travaillent en collaboration avec les organisations locales, comme ce fut le cas avec les ADT-Argentine sur le cas de Total et du gaz de schiste en Argentine, ou bien avec les ADT nationaux en ce qui concerne les agissement d’Apple dans les mines de Banka, en Indonésie.

«Ce sont des pressions à différents niveaux pour que les choses changent», a t-elle ajouté. «C’est comme cela qu’on ressert l’étau, la mobilisation sur place est très importante sur le plan international. »

Vanessa Gautier, chargée de mission pour la dignité au travail dans le secteur textile et agricole au sein de Peuples Solidaires, organisation qui avait proposé Auchan comme lauréat pour les prix Pinnochio, et que nous avons également interviewé, est revenue sur le rôle que jouent les mobilisations telles que celle de ce soir pour toucher les entreprises. Ces dernières, qui sont en effet très sensibles à leur image, prennent de plus en plus garde aux «contre-médiatisations» des organisations comme les Amis de la Terre, qui viennent écorner les campagnes pour le développement durable factices que ces multinationales présentent bien souvent à la société civile. Elle s’est également félicitée de l’augmentation de la participation des citoyens français à la cérémonie des Prix Pinocchio.

Pour plus d’informations sur les catégories et leurs lauréats, cliquer ici.

Imagen: Amis de la Terre-France

(CC) 2013 Radio Mundo Real 10 años

Mensajes

¿Quién eres?
Tu mensaje
  • En este formulario se pueden ingresar atajos SPIP [->url] {{negrita}} {cursiva} <quote> <code> código HTML <q> <del> <ins>. Para separar párrafos, simplemente deja líneas vacías.

Cerrar

Radio Mundo Real 2003 - 2014 Todo el material aquí publicado está bajo una licencia Creative Commons (Atribución - Compartir igual). El sitio está realizado con Spip, software libre especializado en publicaciones web... y hecho con cariño.